Le responsable, c’est vous !

« Je me sens coupable d’avoir commencé d’arrêter de respirer,
Alors qu’il y a quelques six milliards de joyeux fêtards crapoteux qui continuent de se battre entre eux,
Et de s’accrocher à leur triste petite part de néant cafardeux.
Je me sens coupable. Coupable ! »
(Thiéfaine – Exercice de simple provocation avec 33 fois le mot coupable)

Vous avez mal au ventre ? Vous êtes angoissé ? Vous vous sentez coupable ?

C’est amplement mérité.

Il serait peut-être temps de se remettre en question. Car tout ça, c’est de votre faute ! Tout ? Oui, tout ! La pollution, le chômage, l’obésité, le malheur, etc… Arrêtez de vous cacher derrière votre petit doigt et d’essayer de tenir responsable la société de votre piètre condition. Le responsable, c’est vous !

Attention, je ne vous accuse pas gratuitement ! J’ai des exemples précis pour démontrer ce que j’avance. Allez, qu’on m’amène ma robe d’avocat ! Mais non, pas celle à fleurs et au décolleté plongeant ! (Je m’adresse à mon assistante. Qui n’est pas très fute-fute.) Je sais, elle met beaucoup moins en valeur mon postérieur, mais nous ne sommes pas là pour frivoler. Déjà, parce que le mot n’existe pas, et parce qu’aujourd’hui, c’est du sérieux.

Commençons par la pollution. Si nos mers, nos océans, nos plaines, nos montagnes, sont peu à peu jonchés de plastique c’est parce que vous êtes irrespectueux de la nature ! Pour aller pique-niquer au bord du lac à 200 mètres de chez vous il y a du monde (de vrais aventuriers !), mais pour ramasser les déchets derrière il n’y a plus personne ! Et ça, Coca-Cola l’a bien compris. C’est pourquoi ils ont créé et financent une association qui lutte contre la pollution et dont le message est de dire : si les gens ne jetaient pas leur bouteille plastique dans la nature, il n’y en aurait pas. Simple, efficace, indéniable. Donc arrêtez de pointer du doigt cette pauvre entreprise ! (N’est-ce pas Madame Lucet ?*). Le fait que Coca-Cola produise 4.000 bouteilles par seconde, rechigne à recycler, et finance des lobbys pour contrecarrer toute règlementation sur l’utilisation du plastique n’a rien à voir là-dedans !

Poursuivons avec l’obésité. Si tu dois ajouter chaque année un X devant le L de la taille de tes tee-shirt, c’est de ta faute ! Tu n’avais qu’à télécharger l’application Super U. Super U pense à ta santé en te permettant de savoir si les produits sont bons. Ce n’est quand même pas compliqué :

  • tu prends ton smartphone,
  • tu télécharges l’application, (si tu n’as plus de mémoire disponible ce n’est pas grave, profites en pour supprimer les 150 photos de tes gosses dont tout le monde se fout),
  • tu te créés un profil, rien de bien sorcier là-dedans : il suffit de renseigner un identifiant, un mot de passe de plus de 8 caractères comprenant au moins une majuscule, des chiffres dont la somme au carré ne peut être nulle et un caractère spécial issu de l’alphabet hiéroglyphe égyptien (grec ancien toléré),
  • on va ensuite t’envoyer un code par mail pour valider ton compte et s’assurer que tu n’es pas un robot (au cas où un robot veuille télécharger l’appli Super U),
  • Et au final tu auras juste à scanner un par un les produits que tu achètes. Tu pourras ainsi apprécier plus longuement ta promenade entre les différents rayons du magasin.

Mais non ! la simplicité ça ne te convient pas a priori ! Ce n’est pas de la faute de Super U si tu préfères te compliquer la vie et te fier à ce qu’on te dit (matraque ?) dans les pubs ou croire aveuglément la pancarte de 5 mètres sur 5 qui te promet qu’avec Haribo c’est beau la vie.

Justement, arrêtons nous sur la beauté de la vie et la potentialité d’être heureux. Si tu n’arrives pas à dormir, paralysé par des crises d’angoisse, c’est de ta faute ! Tu n’as qu’à faire de la méditation ! C’est simple, tu te couches par terre, tu inspires 5 secondes par la narine droite, tu expires 5 secondes pas la narine gauche tout en visualisant un clip de Laurent Voulzy et tu verras tout ira mieux ! C’est prouvé scientifiquement ! Le fait que ton patron soit un esclavagiste, que ta femme t’ait quitté et que ton gosse soit triso (avec un peu de chance ce n’est pas le tien) n’a rien à voir dans ton malheur !

Bon et je vous passe les sujets qui monopolisent l’actualité : les femmes qui se plaignent des agressions sexuelles alors qu’il leur suffirait de rester chez elles vêtues d’une burka, les chômeurs qui se lamentent de ne pas trouver de travail alors qu’il leur suffit de traverser la rue, etc…

Bref, la balle est dans votre camp. En marche !

Mati.

*Voir Cash Investigation « Plastique : la grande intox »

Publicités

2 réflexions sur « Le responsable, c’est vous ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s